Théatre de la Canaille

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13

Arts du récit pour les adultes

Lectures mises en jeu (nouvelles, chroniques, poésies, théâtre, correspondances,...)

Les braves gens ne courent pas les rues de Flannery O'connor

Présentation

Nouvelle interprétée en lecture.

Bailey un père de famille d'une petite ville de Géorgie veut emmener sa femme, ses deux enfants et sa mère en promenade en Floride mais la grand-mère têtue et roublarde détourne la tribu dans le Tennessee.
On s'arrête boire un verre dans un snack et là on entend parler de drôles de types qui rôdent dans le coin. « On ne peut plus faire confiance à personne » lance le patron.
Leur description fait réagir grand-mère, qui, pour sûr, se dit que « ça lui rappelle quelque chose... pourvu qu'ils ne traînent pas dans le coin ». C'est reparti sur un air de country, et la mamie continue  sa diarrhée verbale jusqu'à évoquer de romantiques souvenirs que le paysage exhume.
« Là ! Ce chemin, tourne ! Prends le Bailey ! C'est là, l'ancienne demeure de mon prétendant », tout le monde s'énerve mais c'est trop tard, la voiture cahote déjà dangereusement sur le chemin qu'il ne fallait pas prendre.

Flannery O'Connor braconne sur les terres de W.Faulkner. Sa plume acérée, narquoise, tendue distille la vilainie des hommes. Un talent fulgurant pour la nouvelle.

Informations

  • Durée 45mns
  • Dispositif idéal un espace de 4MX3M
  • 2 comédiens avec deux chaises hautes
  • un lampadaire
  • deux micros et une diffusion sonore.
  • braves-gens1